Internet Brésil – ESSEC Reflets Magazine

ESSEC Alumni RefletsUn marché en pleine transition!

Après un BBA en Management International à l’EPSCI, Eric Apesteguy de Sousa, Franco-Brésilien de naissance, décide en 2008 de s’installer au Brésil. Avec un objectif, s’investir dans les nouvelles technologies. Il fait le point sur un marché encore en pleine expansion.

Reflets Magazine : Vous travaillez pour le groupe de presse Infoglobo. Quelle est votre activité?

Eric Apesteguy: Chez Infoglobo depuis plus d’un an et demi, au département technologie, je suis spécialiste SEO (référencement). Il s’agit de référencer et d’optimiser les sites du groupe pour les moteurs de recherche, d’évangéliser les rédactions au webwriting et d’élaborer des stratégies de croissance d’audience et de monétisation des produits digitaux. Je conseille également sur la stratégie à adopter face à Google.

RM : Parallèlement, vous avez monté une société, Aotopo?

Eric Apesteguy: C’est une agence de web design et marketing digital, dont je suis co-fondateur et associé majoritaire. Outre la création de sites et de campagnes de marketing digital, nous étudions les possibilités de partenariats avec les entreprises d’e-commerce, les start-ups et les entreprises étrangères de technologie web (particulièrement les françaises) souhaitant s’implanter sur le marché brésilien.

RM: Ç’a été difficile de vous implanter ?

Eric Apesteguy: Les plus grosses difficultés furent d’ordre culturel. Même si je suis brésilien de naissance et de nationalité, j’ai tout de même passé vingt ans de ma vie en France. Il m’a fallu du temps pour m’adapter à la culture de travail d’ici, moins cartésienne et rigoureuse que la française et beaucoup plus «sentimentale».

RM: Quel est l’état du marché de la presse/web au Brésil?

Eric Apesteguy: C’est un marché en pleine transition. Les journaux ici vivent encore du papier et de la publicité. Mais le web grignote petit à petit des parts de marché (abonnés et annonceurs). Reste une fenêtre de cinq à dix ans encore pour préparer la transition du modèle papier au digital. Chez Infoglobo, le plus grand groupe de presse du continent, nous nous y préparons en testant beaucoup de choses innovantes comme les formats tablette, les register wall et pay wall, la publicité native, ainsi que des actions spécifiques d’optimisation et de marketing pour Google et les réseaux sociaux.

RM: En matière de nouvelles technologies, où en est le consommateur?

Eric Apesteguy: Il est très porté sur le mobile et les réseaux sociaux. Et la jonction des deux, utiliser les réseaux sociaux via mobile. Il y a un boom du marché des smartphones en ce moment et l’accès Internet atteint 95 millions de personnes aujourd’hui [sur une population de 198 millions (NDLR)].

Repères

  • BBA ESSEC 2007 (EPSCI)
  • 2008: départ pour le Brésil
  • 2009: C.Foster Telecom (Web Design et Marketing)
  • 2010: période en agence web (SEO, Web Analytics et manager du marketing digital)
  • 2012: Spécialiste SEO (référencement) chez Infoglobo
  • 2013: Création de l’agence Aotopo – Web Design et Marketing Digital
  • Responsable du site ESSEC Brasil
  • Créateur et gérant du groupe LinkedIn « Les Français de Rio »

Internet Brésil – nouvelles technologies

  • Plus gros marché Internet d’Amérique latine en termes d’audience (presque le double du 2e, le Mexique)
  • 7e audience mondiale sur Internet, a déjà dépassé la France, qui est 8e
  • 5e marché mondial de la publicité online en 2015
  • Le marché e-commerce a bouclé l’année 2012 avec un chiffre d’affaires de 22,5 milliards de reais, soit une progression nominale de 20 % par rapport à 2011

Reflets Magazine N°100 – page 48 – Juillet/Août 2013

ESSEC Bresil - Eric Apesteguy